Accueil
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2011 JoomlaWorks, a business unit of Nuevvo Webware Ltd.

Décès de Bernard Patureau

Chers membres et amis d'Ibuka France

C'est avec tristesse que nous apprenons ce matin du 13 septembre 2017, le décès de Bernard Patureau à l'hôpital Paul-Brousse à Paris. Bernard était le Président de la Cellule d'Ibuka France à Chalette ! Il a été pour nous un frère, un ami et pour Ibuka France, un pillier. Nos pensées les plus fortes l'accompagnent. Nous pensons aussi à sa famille, à son épouse, à ses enfants et à ses proches. Notre émotion est grande au moment de leur exprimer nos condoléances et notre sympathie. Courageux, droit et attentif aux autres dans sa vie, Bernard n'a pas cessé de l'être durant sa maladie. Nous ne l'oublierons pas.

Qu'il repose en paix

2017-bernard.patureau

A ceux qui souhaiteraient lui rendre un dernier hommage et témoigner par leur présence et soutien à la famille éprouvée :

  • les obsèques seront célébrées le jeudi 21 septembre 2017 à 15h en l'Eglise de Chalette Bourg (45120)
  • l’inhumation se fera au cimetière de Châlette Vésines
 

Vie et souffrance des rescapés : colloque du 4 juin 2017

Dans le cadre de la 23ème commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda et en partenariat avec le Mémorial de la Shoah et Rwanda Avenir, un colloque est organisé au Mémorial de la Shoah le 4 juin 2017 sur la "Vie et souffrance des rescapés" .

Programme complet, infos pratiques et réservation, cliquez ICI

Nous vous attendons nombreux

 

Agenda: Programme d'activités 2017: mis à jour au fur et à mesure

A Paris

Janvier 2017

  • le 19 janvier: intervention d’Ibuka France auprès de deux classes de 3ème du Collège de Fougères à 40 Km de Rennes. Ces élèves ont pour objectif de monter un projet dans le cadre de la journée de commémoration des génocides qui aura lieu le 27 janvier. Ils devront présenter leur production auprès du recteur de l'académie.
  • le 26 janvier à l’UNESCO à Paris: Ibuka France participe au Campus UNESCO sur le thème : «Déconstruire les discours de haine», dans le cadre de la Journée internationale en mémoire des victimes de l’Holocauste. En effet, l’UNESCO propose régulièrement des CAMPUS destinés aux collégiens et lycéens sur les grandes problématiques contemporaines que porte l’Organisation. Chaque Campus UNESCO permet à quelques 200 jeunes de rencontrer et de dialoguer avec 3 experts (UNESCO, ONG, chercheurs, historiens) pendant près de 2 heures.
  •  le 27 janvier: la journée internationale de la mémoire des génocides et la prévention des crimes contre l’humanité : Ibuka France participe au colloque organisé par l'Université de Bourgogne en marge de l’inauguration par la Mairie de Dijon d’un espace en hommage aux victimes de la guerre, des crimes contre l’humanité et des génocides. 
  •  le 28 au 29 janvier: Ibuka France organise une rencontre des rescapés à Nantes venant de Rennes, Nantes, Niort et environs pour leur permettre de sortir de l’isolement pour un certain nombre d’entre eux, faire connaissance et échanger sur les difficultés que peuvent rencontrer celles et ceux qui ont traversé la vallée de la haine et l’épreuve du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994
  • le 30 janvier : Ibuka France participe à la journée de commémoration des génocides (Shoah, Cambodge et Rwanda) organisée par le centre ORT France (Education et Formation) au Collège - Lycée ORT à Villiers le Bel.

Février 2017 

  • le 2 février: réunion avec la direction de MdM sur notre partenariat et le programme de soutien psychologique aux rescapés 
  • le 18 février : Assemblée générale d’Ibuka France à Paris 

Mars 2017

  • le 5 mars : un colloque sur les génocides  est organisé par une association juive « Le B’nai B’rith Ben Yehuda » France à la Mairie du 3ème. Ibuka France y participe. Programme ci-joint, ICI
  • le 11 mars : Rencontres de Marseille du 9 au 12 mars sur la « propagande et enrôlement : outils de guerre » organisée par l’académie : au lycée Victor Hugo, Marcel Kabanda animera une conférence débat sur le thème : « Postures face à la propagande» : approche du thème au vu de la situation au Rwanda 
  • du 18 au 26 mars,Ibuka France participe à la semaine parisienne de lutte contre le racisme et l'antisémitisme organisée par la Mairie de Paris. 

     Au programme: 

    • le 23 mars à 20h: une projection d'un film sur les justes « Au nom du Père, de tous, du ciel, de Marie Violaine Brincard», ceux qui, au péril de leur vie, ont sauvé les Tutsi menacés de mort. Belle illustration du refus de la discrimination. Adresse: Salle d'expositions (Mairie du 2ème)  au 8, rue de la Banque 75002 Paris
    • le 24 mars à 19h30: un spectacle culturel : danse rwandaise. Promouvoir la découverte des autres cultures est un élément constitutif du combat pour la compréhension mutuelle et contre le racisme et les discriminations que génère le déni de l'autre. Adresse:  Salle Jean Dame au 17,  Rue Léopold Bellan 75002 Paris; Métro : Sentier
  • du 27 au 31 mars:Ibuka France participe à la troisième édition de la Semaine de la Mémoire, de l’Engagement, de la citoyenneté et de la Solidarité Internationale sur le thème "Semer quelques graines pour qu'ils deviennent des citoyens actifs" organisée par le Lycée Polyvalent Régional Thierry Maulnier à Nice.  

Avril 2017

  • le 5 avril: dans le cadre du partenariat avec l'Université Populaire du Centre Medem, Ibuka France participe à une conférence sur le thème "Histoire du racisme interne" 
  • le 7 avril : thème de l’année : «Trauma et reconstruction : prise en charge psychologique et sociale des rescapés du génocide des Tutsi" 

Programme proposé

    • 14h : rassemblement public au Jardin de la Mémoire (Parc de Choisy) 
    • 16h : dépôt d’une gerbe de fleurs au Père Lachaise 
    •  19h : jusqu’au matin : veillée (chants de deuil, photos accrochées, témoignages, mots d’amitié et sympathie des invités associatifs, etc ) au siège de Médecins du Monde.
  • Les 20 et 28 avril: interventions à Saint Didier (Villiers le Bel 95) auprès des élèves de 3ème: une journée sur les génocides sur les 3 grands génocides du XXème siècle organisée par l’Ecole: réfléchir à travers les différentes interventions sur les mécanismes qui ont pu être mis en place pour arriver au génocide... Dans ce cadre, l'intervention de témoins permet de donner corps et chair à l'Histoire.
    • le 20 avril après-midi sur le site d'Arnouville 
    • le 28 avril sur le site de Villiers le Bel 

Juin 2017 

  •  le 4 juin: Dans le cadre de la 23ème commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, un colloque est co-organisé avec le Mémorial de la Shoah en hommage de Naasson Munyandamutsa pour son engagement sur « la prise en charge psychologique et sociale des rescapés du génocide des Tutsi" : 
    • 14h : Cahiers de Mémoire : En présence d’Annonciatia Mukamugema, rescapée et auteure du Cahier de mémoire, Ce jour qui n’en finissait pas, des directrices de l’ouvrage Florence Prudhomme et Michelle Muller, et de Marie-Odile Godard, maître de conférences, université d’Amiens. 
    • * Projection de Kwibuka de Michelle Muller (France, documentaire, 40 mn, Rwanda Avenir, 2017) 
    • 16h : Hommage à Naasson Munyandamutsa : En présence de Sophie Musabeyezu, rescapée, psychologue, Jeanne Allaire, rescapée, Amélie Schafer, psychothérapeute, Marie- Odile Godard et Frédéric Jacquet, vice-président de Médecins du Monde. Animée par Marcel Kabanda, président d’Ibuka France. 
    • * Lecture de textes Naasson Munyandamutsa

Juillet 2017

Le dimanche 16 juillet 2017, à l’occasion de la commémoration de la rafle du Veld ’Hiv, Ibuka France participe à l’inauguration d’une stèle en hommage aux victimes des génocides perpétrés en Arménie, en Europe et au Rwanda, organisée par la ville de Garges-lès-Gonesse.

Forte de ses diversités et unie par le « Vivre Ensemble », la Ville souhaite témoigner de son attachement à un monde de paix et exprimer sa volonté d’agir contre les maux dont souffre le monde aujourd’hui, en édifiant un ouvrage dédié à la mémoire des peuples persécutés.

 

Communiqué Ibuka Belgique : Hommage à Bernard Patureau

Bernard PATUREAU s’en est allé, IBUKA perd :

- une grande personnalité, - une grande âme, - un être cher, - un être au sens élevé de l’humain !

C’est avec tristesse et consternation qu’IBUKA MÉMOIRE ET JUSTICE BELGIQUE a appris, ce mercredi 13 septembre 2017, le décès inopiné de Monsieur Bernard PATUREAU : un ami, un père, un frère, un beau-frère, mais aussi, et surtout, un soutien inébranlable et un infatigable porte-parole pour les Rescapés du Génocide des Tutsis.

Cher Bernard,

Pour nous, tu n’es pas mort, Dans nos cœurs, tu es toujours vivant. Car la mort n’est rien. Tu es seulement passé dans la pièce à côté, Pour nous, tu es toujours là Et, pour nous, tu resteras toujours toi. Nous resterons reconnaissants, pour tout ce que tu nous as apporté. Nous serons reconnaissants, pour les belles années vécues avec toi. Nous ne t’oublierons jamais. Sage à la mesure humaine, peut-être même au-delà. Humble, posé et discret, mais toujours passionné et combatif, aussi paradoxal que cela puisse sembler, Bernard PATUREAU était :

- un fervent défenseur de la Mémoire des Victimes du Génocide des Tutsis,

- un vrai combattant pour le soutien aux survivants de cette horreur, dans leur lutte quotidienne pour la survie et la justice,

- un Président efficace pour la Section d’IBUKA FRANCE À MONTARGIS, qu’il a cofondée en collaboration avec son épouse Espérance en 2007.

Par ses actions, il a contribué à faire connaître, en France et ailleurs, le génocide perpétré contre les Tutsis du Rwanda en 1994. En dénonçant inlassablement les auteurs de ce génocide, il a osé parler là où la plupart de ses compatriotes hésitaient, il a écrit ce que bon nombre de personnes n’osent écrire, comme en témoigne le site web qu’il nous laisse en patrimoine culturel à potentielle valeur universelle. Contre vents et marées, sous les quatre saisons, de jour comme de nuit, Bernard PATUREAU avait, de longue main, de longue haleine et de longue date, fait sien l’objectif de poursuivre les personnes soupçonnées d’avoir participé au génocide des Tutsis, pour que justice soit faite, et pour contribuer, à sa mesure et à son niveau, au « PLUS JAMAIS ÇA. »

Au Rwanda, Bernard PATUREAU a soutenu beaucoup de rescapés, dans le but de contribuer à prévenir une solitude sans bornes, une destinée sans issue, un désespoir post-génocide : une maison ici, un cahier là-bas, une chèvre, une machine à coudre, et j’en passe. Le monument érigé à CHALETTE-SUR- LOING, en hommage aux Victimes du Génocide des Tutsis restera, sans nul doute aussi, toujours dédié à sa mémoire, lui qui a tout fait, pour que soit marquée, de cette CROIX DE FER, cette COMMUNE, en mémoire de ceux qui lui tenaient à cœur.

IBUKA MÉMOIRE ET JUSTICE BELGIQUE présente ses condoléances les plus émues et les plus sincères à sa famille, à IBUKA France, et à toute la communauté des Rescapés du Génocide des Tutsis. Qu’il repose en paix et que la terre lui soit légère.

POUR IBUKA MÉMOIRE ET JUSTICE BELGIQUE

DÉO MAZINA, Président

 

Unwanted avec le Festival d’Automne à Paris du 28 Nov au 1er déc 2017

Présentée en création au Festival d’Avignon 2017, Unwanted est la deuxième pièce de la danseuse-chorégraphe britannique d’origine rwandaise Dorothée Munyaneza. Se confrontant à l’horreur des viols commis en temps de guerre, elle a recueilli les témoignages de nombreuses victimes et porte leurs voix – et leurs vies – sur scène en duo avec la remarquable chanteuse-musicienne afro-américaine Holland Andrews. Une ode vibrante à la féminité et à la dignité.

LE CENTQUATRE-PARIS

5 rue Curial - 75019 Paris

Métro ligne 7: Riquet

Bus 54 ou 60 Crimée ou Curial

Téléphone et billetterie : 01 53 35 50 00

Pour plus d'informations pratiques et réservation, veuillez cliquer ICI 

 

Page 2 sur 25