AccueilDocumentationJusticeLes paras belges assassinés en 1994 à Kigali disculpés

Les paras belges assassinés en 1994 à Kigali disculpés

Le rapport du juge Trevidic disculpe les paras belges assassinés en 1994 à Kigali - Les familles de 10 paras belges exécutés en avril 1994 au Rwanda se sentent soulagés après la publication mardi à Paris du rapport du juge Marc Trévidic,

qui a établi que les missiles qui ont abattu l’avion du président Juvenal Habyarimana ont été tirés du camp Kanombe, occupé par les soldats hutus des Forces armées rwandaises (FAR), fidèles à Habyarimana, qui y avait sa résidence. Martine Debatty, soeur du caporal Alain Debatty, tué â Kigali, a exprimé devant la presse son soulagement, parce que ce rapport disculpe les soldats belges, accusés par les partisans d’Habyarimana d’avoir tiré sur son avion.

L’attentat contre l’avion du président Habyarimana est considéré comme le déclencheur du génocide de 1994, sans en être la cause, le génocide ayant été planifié plusieurs années à l’avance. Pour sa part, Me Bernard Maingain, avocat belge de sept Rwandais proches du président Paul Kagame, accusés par le juge Jean-Louis Bruguière d’avoir perpétré l’attentat contre Habyarimana, a tenu à exprimer sa satisfaction sur le rapport du juge Marc Trevidic.

Après l’assassinat des 10 paras belges, Bruxelles avait ordonné le retrait du Rwanda des 1.400 soldats belges de la Mission de l’ONU au Rwanda (MINUAR).

Le retrait des soldats belges avait mis un terme à la MINUAR, ce qui avait permis aux extrémiste Hutus de perpétrer le génocide.

Pana 14/01/2012

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir