AccueilActualitéRetour sur l'émission de France 2 sur le génocide des Tutsi

Retour sur l'émission de France 2 sur le génocide des Tutsi

Ibuka France avait protesté contre les propos tenus par M. Thévenot le 31 janvier dernier par une lettre du 6 février 2015 au Directeur de France 2 et au Médiateur de l’information de France 2. Ce dernier, par son assistante, a répondu par e-mail, Mardi le 10 février :

« Le médiateur de l’information de France 2 nous a relayé votre courrier relatif à l’émission « Télématin » diffusée le 31 janvier dernier sur France 2.

Vous réagissez suite à la séquence présentée par Damien Thévenot autour d’un ouvrage de Paris-Match et l’évocation du génocide rwandais.

Suite à nos récents échanges avec l’intéressé, le chroniqueur évoque « une erreur totalement involontaire qui a été commise. Elle sera réparée en direct ce mardi 10 février vers 8h45 dans « Télématin » par une rectification et des excuses. »

Ce qui s’est effectivement passé ce jour, comme en atteste le lien suivant vers « Pluzz » qui propose les programmes en rediffusion 7 jours durant après diffusion à l’antenne : http://pluzz.francetv.fr/videos/telematin.html

Nous espérons avoir apaisé votre vif émoi et vous remercions de votre attention »

 

La réponse du Président d'Ibuka France n'a pas tardé :

Chère Madame,

Je vous mentirais en vous disant "merci pour votre message". Je ne serais pas sincère en disant que ce que je vois dans le lien indiqué, est une réparation en direct de l'offense faite à la mémoire des victimes et aux rescapés du génocide des Tutsi. Votre mail, l'attitude de M. Leymergie et la prestation de M. Thevenot ce matin affichent plus de désinvolture que de prise de conscience de la gravité des propos qui ont été tenus sur votre antenne le 31 janvier 2015.

De quoi parle-t-on? d'un "vif émoi" comme vous l'écrivez avec une condescendance déplacée?

Vous n'avez pas à apaiser l'effervescence causée par une vague crainte. Vous avez à répondre à une demande légitime de justice de la part des femmes et des hommes que M. Thevenot et son invité, M. Olivier Royant, ont publiquement et injustement accusés, sur votre chaîne, de crime de génocide alors que ce sont eux les victimes. Vous avez à répondre à tous ceux qui du fait de la commune humanité ont été blessés par ce génocide et travaillent depuis 20 ans à la compréhension, à l'information du public, à faire aboutir l'exigence de vérité et de justice, à combattre le déni.

 L'exercice de rectification auquel s'est livré hier matin M. Thevenot est très insuffisant. Le détachement de M. Leymergie frisait le dédain. Ni lui, ni M. Thevenot n'ont estimé que "l'erreur". commise était suffisamment grave pour bousculer la programmation. Ils n'ont pas été capables d'accorder plus de 29 secondes à la réparation d'une erreur sur un génocide et sur plus d'un million de morts. Ce "détail", à leurs yeux, ne pouvait empêcher de traiter les sujets initialement prévus. Le 31 janvier, le mensonge a été un sujet. Une vraie réparation aurait dû être un autre sujet.  L’absence de commentaire de M. Leymergie, le "voilà" de M. Thevenot en fin de sa prestation, montrent qu'ils étaient uniquement pressés de se débarrasser de cette affaire au plus vite et sans frais. Leurs auditeurs n'ont pas dû comprendre l'objet des excuses et ils n'ont rien appris de plus sur le génocide des Tutsi. Cette inconscience de la gravité de ce qui a été fait le 31 janvier est une preuve supplémentaire du peu de cas que cette équipe accorde au génocide des Tutsi. Qu'en pense la Chaîne?

Pour nous, les mots de M. Thevenot coincés entre deux sujets ne sont pas un acte de réparation. Sauf à croire que l'on peut corriger le révisionnisme par la banalisation.

Nous attendons la réponse du médiateur à notre courrier du 6 février et notre proposition de le rencontrer demeure .

Marcel Kabanda

Président de l'Association France

Lire aussi, l’indignation du Président du CPCR, Alain Gauthier

 

Mise à jour le Mercredi, 11 Février 2015 15:44